Skip to main content

Actualités des associations pour tous les visiteurs


Appel à documents

10 mai 2019

Appel à documents

Dans le cadre de ses recherches sur les anciens établissements scolaires d’Ensisheim,  la Société d’Histoire d’Ensisheim recherche tout document (écrits, gravures, photos…) concernant les anciennes écoles (filles et garçons ) qui étaient situées sur les sites de l’ancien arsenal (scierie Schmitt), rue de la Liberté (site de la future médiathèque) et  rue de la monnaie (anciens établissements Samson) et place de l’Eglise (actuel Hôtel de ville).

Si vous souhaitez communiquer les informations utiles à notre recherche , vous pouvez nous contacter :

              frh6768@yahoo.fr                  06 58 34 29 18

Ancienne école de filles (Hôtel de ville actuel)
Ancienne école de garçons (site de l’école Baldé)


Evénément KALISTOIRE dimanche 2 juin 2019

10 mai 2019

La Société d’Histoire d’Ensisheim s’associe à l’événement KALISTOIRE qui aura lieu le dimanche 2 juin 2019, de 9h à 18 heures, au carreau Rodolphe, Rue de Guebwiller à Pulversheim 68840.

L’entrée sera libre.

Des artistes seront présents, ainsi que des musiciens.

Il est également prévu de la restauration sur place, et des animations pour enfants.

Vous êtes cordialement invités à participer à des moments qui seront assurémént conviviaux !


Le thème de cet été sera …

7 mai 2019

Voici l’affiche que vous découvrirez chez les commerçants, dans les écoles, les périscolaires ou dans certaines associations …

Vous avez donc compris que cette année, nos équipes d’animations proposeront aux enfants de se projeter dans le futur… « Quand je serai grand, je serai… »

Une nouveauté! Le centre ouvrira ses portes tout le mois d’août! Mais attention, places limitées !


1ère Assemblée Générale

7 mai 2019

Le jeudi 25 avril s’est tenue notre première assemblée générale.

Nous avons, entre autres sujets, fait le bilan de notre premier centre aéré et validé le thème du centre pour 2019 : « Quand je serai grand, je serai… ». Nous avons ensuite pu échanger lors d’un moment convivial autour d’un verre de l’amitié.
Nous remercions chaleureusement toutes les personnes présentes lors de cette assemblée générale.
Nous restons à votre disposition pour tout renseignement.
A très bientôt


Les U10 en finale Alsace !

28 avril 2019

Cette année, la finale des championnats du Haut Rhin de l’Ecole de rugby a eu lieu à Ensisheim le 27 avril, troisième tournoi organisé au RCE pour la saison !
Si l’ensemble des équipes du RCE ont affiché de bons résultats (les U8 finissent 3ème et les U12 4ème), les U10 sont quant à eux arrivés seconds ! Ce qui leur donne accès à la finale Alsace du championnat des écoles de rugby !

Dossier à suivre !


Retour sur le 2ème tournoi de Rugby à 5 du RCE

28 avril 2019

Le 13 avril avait lieu le second tournoi de rugby à 5 organisé par le RCE. Cet évènement a été une grande réussite. 12 équipes ont fait le déplacement ! Une soirée festive a clôturé le tournoi.

Voici les résultats du tournoi :

1er : Crédit mutuel
2ème : ASM Clermont
3ème : Embar – Belfort
4ème : Crig 1
5ème : Equipe 1 Ensisheim
6ème : Equipe 2 Ensisheim
7ème : Champigny
8ème : Diehl Metering
9ème : Rosny sous bois
10ème : Drusenheim
11ème : Crig 2
12ème : Luneville

Et quelques images qui illustrent nos équipes et quelques temps forts durant les matchs !

Merci à tous les participants et à l’année prochaine !


Trophée du mérite sportif pour notre président

15 avril 2019

Mercredi 10 avril 2019, notre cher président s’est vu remettre le trophée du mérite sportif par la mairie d’Ensisheim. Presque 20 ans qu’il œuvre pour que notre petit club existe et perdure.

Un grand merci à Raymond Miesch pour son engagement au service de notre magnifique club !!


Compte rendu de l’Assemblée Générale de la Société d’Histoire, publié sous réserve de son approbation par l’AG de 2020

11 avril 2019

ASSEMBLEE GENERALE

de la SOCIETE D’HISTOIRE ENSISHEIM

en date du 26 mars 2019

au Palais de la Régence à ENSISHEIM

La séance débute à 19 h 20.

1 – Mot d’accueil et rapport du Président.

Le Président Jean Jacques Schwien salue l’assemblée, Monsieur  Christophe Sturm, maire – adjoint représentant Monsieur le Maire Michel Habig et Monsieur Philippe Krembel, retenus par ailleurs, et remercie pour la mise à disposition des salles de la Régence pour nos conférences. Il dit son plaisir de retrouver ces lieux réaménagés.

Il remercie la presse toujours présente à nos assemblées générales, les correspondants pour leur travail fidèle de journalistes. Il signale que toutes nos conférences sont régulièrement annoncées, ce qui contribue fortement au succès remporté.

Il demande une minute de silence pour les membres décédés au cours de l’année et notamment pour Monsieur Yves Pluen.

2 – Procès – Verbal de la dernière assemblée générale.

Le procès -verbal de cette Ag, qui s’est tenue le 10 avril 2018 à la Maison Paroissiale à Ensisheim, a été rédigé par Gabrielle Lammert . Il a été transmis aux membres en même temps que la convocation. Le président demande à l’assemblée si elle a des remarques à faire. Personne ne se manifestant, ce PV est adopté à l’unanimité.

3 – Rapport du trésorier et cotisation.

Notre trésorier, Mr. Philippe Drexler, présente les comptes en détail : recettes, dépenses, intérêts, solde final.

Les réviseurs aux comptes ayant vérifié toutes les pièces justificatives et constaté l’exactitude des comptes, ils demandent à l’assemblée de donner quitus au comité pour la bonne gestion. Les comptes sont approuvés à l’unanimité.

Pour l’exercice 2019, l’assemblée renouvelle le mandat de réviseur aux comptes de Mr. Paul Deyber et de Mr. Denis Buzer.

Le maintien de la cotisation annuelle, dont le montant est de 10 € par personne, est mis au vote et approuvé à l’unanimité.

Le président invite les personnes présentes à s’acquitter de leur cotisation à l’issue de l’AG auprès du trésorier.

4 – Renouvellement du Bureau.

Les membres suivants son renouvelés pour une durée de 3 ans :

Madame Gabrielle Lammert

Monsieur Maurice Gardini

Monsieur Jean-Jacques Schwien

5 – Rapport d’activités et projets.

  1. Le président rappelle les activités habituelles et courantes marquant la vie de toute association, comme les réunions de bureau, les échanges d’informations, la participation à l’AG de la FAE.
  • La Société a également participé à la journée annuelle de Kalistoire, organisée sur le carreau Rodolphe, grâce à l’implication de Maurice Gardini et du bureau.
  • Pour les Journées du Patrimoine 2018, la Société a organisé une visite guidée de nous permettant de découvrir les édicules du centre – ville, par le biais d’une visite commentée des petits monuments insolites.

d) Nous avons aussi organisé des conférences qui ont attiré un public nombreux :

* L’agriculture alsacienne à l’époque moderne, une identité et un modèle, par Mr. Jean Michel Boehler de l’Université de Strasbourg.

* La vie quotidienne de la noblesse alsacienne au XIXe siècle,  par Marc Glotz, Vice-président de la Société d’Histoire Sundgauvienne.

* D’un donjon d’Alsace à l’autre, par Mr Jean-Marie Nick , Président de l’association Pro Hugstein.

* La forêt , un espace vital. Le regard d’un historien, par Mr Philippe Jehin, docteur en histoire.

* Lorsque l’Alsace était bourguignonne. Rencontre avec Pierre de Hagenbach, bailli de Charles le Téméraire, par Gabrielle Claerr-Stamm présidente de la Société  d’Histoire du Sundgau, conférence qui clôturera notre Assemblée Générale de ce soir.

e) Notre commune a aussi fait l’objet de nouvelles découvertes archéologiques. Les fouilles du Reguisheimerfeld ont mis en évidence le passé important de notre localité à tout point de vue. Les vestiges du Mésolithique ou l’époque dite aussi des chasseurs-cueilleurs (5 à 10 000 ans av. J.-C.) de même qu’un village d’agriculteurs de l’Antiquité tardive (300/400 ans ap. J.-C.) en sont les éléments les plus remarquables. Ces fouilles feront l’objet d’une présentation officielle après le rendu du rapport.

f) La démolition annoncée de l’Ecole Jacques Baldé a, de même, permis de faire des découvertes archéologiques fort intéressantes, portant cette fois sur la période médiévale et moderne en coeur de ville, avec notamment la mise au jour d’un atelier de fonderie de cloches et surtout d’un trésor de Thalers enfoui certainement pendant la guerre de Trente Ans (vers 1630). Parallèlement, Francis Hans, Jean-Luc Clausse et Martin Misslin ont continué leurs travaux sur la documentation d’archives de cette ancienne école des garçons.

g) Notre Société poursuit également le travail de mémoire avec les scolaires en partenariat avec les associations patriotiques, grâce à l’engagement de Francis Hans.

h) Le président nous informe avoir reçu un courrier d’une personne détenue à la Maison Centrale d’Ensisheim qui s’intéresse fortement à l’histoire de cette prison pendant la Seconde Guerre Mondiale. Les archives de cette époque se trouvant à Berlin la consultation n’est pas aisée. Cette demande sera un objectif de recherche pour la SHE.

i) Le président est heureux d’annoncer la création de notre page sur le site internet de la FAE. Il remercie la Fédération pour cet outil de communication collectif mis à la disposition des associations. Notre page est pilotée par Jean Luc Clausse. On y trouve nos annonces d’actualités puis leur compte-rendu de même que des dossiers de fond sur l’histoire de la commune.

j) Le président annonce le thème national des Journées du Patrimoine des 21-22 septembre 2019, Les lieux de convivialité – art et divertissements, lieux que Notre Société illustrera localement avec un programme que les membres et sympathisants découvriront  en début d’automne.

6 – Questions diverses.

A la fin de la séance, le président donne comme de coutume la parole à la salle.

Mr. Roland Kittler, président de la FAE, félicite l’association pour son dynamisme. Il note la belle fréquentation des conférences et est très heureux de voir les membres assister de plus en plus nombreux à l’AG. Il nous dit sa satisfaction de voir que nous réfléchissons sérieusement à la publication de nos différents travaux. Mr. Kittler nous annonce aussi qu’il quitte la présidence de la FAE.

Le président Jean-Jacques Schwien le remercie chaleureusement pour tout le travail accompli durant ces nombreuses années à la tête de la FAE, pour sa fidélité envers notre société, son soutien et ses précieux conseils. Il lui souhaite donc une belle « retraite associative ».

La parole est donnée à Mr. Christophe Sturm, représentant la municipalité.

Mr. Sturm est heureux de constater que la SHE est une société qui se dynamise et se pérénise. Il nous félicite pour la qualité des conférences proposées et qui, au vu de l’assistance de plus en plus nombreuse, répond à la demande de nos membres et nombreux sympathisants. Il exprime son vœu le plus cher d’instaurer un partenariat accru entre la ville et la SHE sur de nombreux sujets et projets et conclut en souhaitant bon vent à la SHE.

Le président Jean-Jacques Schwien remercie Mr Sturm pour ses paroles encourageantes et est très heureux et impatient de pouvoir travailler en partenariat avec la ville. Il souhaite en particulier que nous puissions nous rencontrer avec Mr. le Maire pour évoquer des conférences communes sur les découvertes archéologiques de premier plan de ces dernières années.

Il remercie encore l’ensemble des membres du bureau pour tout le travail accompli au cours du dernier exercice et se dit très fier d’être entouré par des personnes motivées et passionnées par l’histoire de leur ville.

La séance est levée à 20h.

Le président invite ensuite l’assistance à participer à la conférence de Madame Gabrielle Claerr -Stamm, Présidente de la Société d’Histoire du Sundgau sur le thème :

« Lorsque la Haute Alsace était bourguignonne. Rencontre avec Pierre de Hagenbach, bailli de Charles le Téméraire ».

Fait à Ensisheim le 28 mars 2019

Gabrielle Lammert Secrétaire de séance     Jean-Jacques Schwien Président  

Le 31 mars dernier, le Tansei Karaté a organisé un stage karaté de perfectionnement technique.

9 avril 2019

Yves Bardreau, un grand nom de la discipline, fut invité à rencontrer les membres de l’association mais également les nombreux clubs locaux qui se sont déplacés.
En effet, multiple vice-champion du monde et ex-entraîneur de l’équipe de France, Yves Bardreau dirige un des meilleurs clubs français. Ses précieux conseils basés sur sa longue expérience ont ravi petits et grands.


Conférence du 26 mars 2019, par Mme Gabrielle CLAERR STAMM « Lorsque l’Alsace était bourguignonne, l’histoire de Pierre de Hagenbach »

6 avril 2019

Notre Assemblée générale annuelle, tenue ce mardi 26 mars 2019, a été agrémentée comme de coutume par une conférence dans la salle de la Régence, mise une nouvelle fois à notre disposition par la Ville d’Ensisheim.. Cette fois, notre Société a accueilli Mme Gabrielle CLAERR STAMM, présidente de la Société d’histoire du Sundgau, pour évoquer l’histoire de Pierre de Hagenbach, un personnage qui s’est illustré dans notre région au 15ème siècle.

Mme CLAERR STAMM
le public dans la salle de la Régence

Pierre de Hagenbach est né vers 1420, sans doute à Thann, à une époque charnière entre le Moyen Âge finissant et les débuts de la Renaissance.  Plusieurs chroniques manuscrites, puis imprimées ont diffusé des éléments de la vie tourmentée de ce chevalier.

Issu d’une famille de petite noblesse (citée dès 1276), qui possédait un château dans le village éponyme du Sundgau, Pierre de Hagenbach a passé son enfance entre l’Alsace de son père, et la Franche-Comté d’où était originaire sa mère (château de Belmont).

Pierre de Hagenbach a donc grandi dans une région convoitée à la fois par les Habsbourg et le duché de Bourgogne. Il était parfaitement bilingue, qualité qui lui a été particulièrement utile dans le déroulement de sa carrière…

Attiré par les fastes de la Cour, il s’engage comme écuyer au service de Philippe le Bon, duc de Bourgogne, vers 1440. A l’époque, la Bourgogne, en pleine expansion, s’agrandit progressivement d’une partie des territoires situés en Franche-Comté, Flandres, Artois…

Pierre de Hagenbach participe activement aux guerres de conquête et est rapidement « repéré » par Charles le Téméraire, fils de Philippe le Bon.

Il entre alors au service de Charles le Téméraire en tant que « maître d’hôtel », c’est à dire l’équivalent de grand argentier au service d’une grande maison, dont il assumera la charge avec compétence.

Il sera promu « maitre d’artillerie » en 1466, puis sera nommé chevalier.

En 1469, à la suite du traité de Saint-Omer, Charles le Téméraire entre en possession des biens de la Maison d’Autriche en Alsace et Forêt Noire.

Pierre de Hagenbach occupera alors les fonctions de « bailli des territoires de Haute Alsace », mis en gage par le duc Sigismond d’Autriche. La souveraineté bourguignonne va progressivement se mettre en place…

Cependant, à partir de 1472, Pierre de Hagenbach doit faire face à des difficultés d’ordre à la fois économiques et politiques. Il dissout des corporations, lève des taxes (sur le vin), mais ordonne également des exécutions en représailles à des révoltes des bourgeois (à Thann, à Ensisheim…). Il devient rapidement impopulaire.

Les bourgeois de la ville de Breisach se révoltent également, il est reproché à Pierre de Hagenbach son comportement tyrannique vis à vis des populations.

Il est alors arrêté et emprisonné dans le Windbruchtor qui existe toujours à Breisach, puis rapidement jugé (le bâtiment « Radbrunnen » est également toujours en place). Torturé puis décapité en place publique le 9 mai 1474, son corps est ramené au village de Hagenbach pour y être déposé dans un caveau à l’église.

En résumé, Pierre de Hagenbach était un homme ambitieux qui a grandi un à un les échelons, au service de ses maîtres Philippe le Bon d’abord, puis Charles le Téméraire ; c’était un homme intelligent et compétent, ainsi qu’un officier zélé.

La plupart des crimes dont il a été accusé ont sans doute été commis « sur ordre », mais peut-être s’était-il rendu coupable d’exactions…

Il a vraisemblablement été exécuté pour raison d’Etat.

La lignée des Hagenbach s’est éteinte au milieu du XVIIIe siècle…

Dans le village de Hagenbach, il ne subsiste plus de traces du château familial qui, au cours des siècles, avait été à plusieurs reprises détruit ou endommagé (séisme de 1356, saccage par les Armagnacs en 1439 et 1444, puis par les Suédois en 1633 durant la Guerre de Trente ans, et enfin par les événements révolutionnaires…).

Les travaux de construction du canal du Rhône au Rhin ont effacé de manière définitive les dernières traces de l’édifice.

A l’issue de la conférence à laquelle avait répondu un public nombreux et attentif, la Ville d’Ensisheim a proposé un vin d’honneur.

Mme CLAERR STAMM a également pu dédicacer son livre « Le destin tragique d’un chevalier sundgauvien au service de Charles le Téméraire ».


le RCE au match féminin U20 France / Angleterre – tournoi des 6 nations

11 mars 2019

Samedi 9 mars 2019, le RCE était de sortie pour un évènement exceptionnel ! La rencontre de rugby féminine U20 France / Angleterre dans le cadre du tournoi des 6 nations !

Une sortie qui en a mis plein les yeux à tous : petits et grands ! Les filles du club n’étaient pas en reste ! De quoi donner des idées !

Quelques photos de cette sortie mémorable :


Conférence du 26 février 2019, « la forêt, un espace vital, le regard d’un historien », par M. Philippe JEHIN

11 mars 2019

La seconde conférence de la société d’histoire, en ce début d’année, s’est tenue mardi 26 février dans le formidable écrin de la Régence, comme à l’habitude, gracieusement mis à notre disposition par la ville d’Ensisheim. Qu’elle en soit remerciée ! Une assemblée fidèle a suivi avec grand intérêt le thème développé par M. Philippe Jéhin, docteur en histoire : La forêt, un espace vital, le regard d’un historien.

M. Philippe JEHIN

Le conférencier a su capter l’attention de tous, rassurant sur l’état général de nos forêts européennes et tout particulièrement celle chère à nos cœurs, la Hardt.

Evoluant d’une notion d’espace économique vital jusqu’à une forêt aux abois à la fin du XVIIIe siècle, passant par une période de réglementation frénétique, tant en Alsace qu’ailleurs, M. Jéhin a parcouru un millénaire d’existence d’espaces forestiers, jugés immuables si l’on s’en tient à un regard superficiel.

C’est ainsi qu’une forêt source économique vitale nous a été décrite d’abord au quotidien, notamment à la période médiévale, où elle était essentielle au foyer pour le chauffage, la cuisine ou encore la construction, puis source de matériaux indispensables à l’industrie, à la défense (les navires, les fortifications) ou à l’habitat et enfin nourricière, avec la chasse, la cueillette ou l’indispensable pâturage du bétail.

Le public dans la salle de la Régence

Le conférencier a ainsi employé une formule, encore d’actualité : « du berceau au cercueil, l’homme, et notamment l’Alsacien, est entouré de bois ! »

Cette hyperactivité économique a inéluctablement généré des conflits, des jalousies et des abus. D’où la nécessité de réglementer les usages et l’accès à cette ressource qui paraissait infinie. Si la volonté initiale de réglementer était animée de la bonne intention d’attirer et de fixer de nouveaux habitants, elle a inexorablement évolué vers des contraintes et des rejets. Ainsi du droit d’usage de l’espace, créant des notions d’affouage, de marnage ou encore la fameuse mesure des glandées par laquelle les seigneurs fixaient des périodes où chaque famille pouvait laisser pâturer jusqu’à deux porcs dans la forêt. Les conséquences ? Une forêt toujours moins dense, voire clairsemée, et d’innombrables tensions entre l’Etat, les seigneurs et la population.

Comme de nos jours, le pouvoir réagit alors….avec de nouvelles réglementations… cette fois assorties de répressions. L’Empereur Ferdinand 1er promulgue une grande ordonnance forestière en 1557. Le pouvoir de gestion et de contrôle est transféré à un officier d’abord implanté à Habsheim puis à Ensisheim. Mais la forêt continue de se dégrader.

En 1694, après le rattachement de l’Alsace à la France, le nouveau monarque crée deux maîtrises pour les forêts alsaciennes, l’une à Haguenau pour la Basse Alsace et l’autre à Ensisheim pour la Haute Alsace. Ensisheim est donc au cœur du pouvoir, à proximité directe de la plus grande des forêts de la région, la Hardt, gérée par la compagnie de la Hardt depuis le Moyen Age. Mais la ressource reste soumise aux pressions seigneuriales et aux exigences du pouvoir royal. En 1730, la monarchie reprend la main. C’est l’émergence d’une notion encore inconnue : la sylviculture.

Dans une dernière partie, le conférencier présente une forêt aux abois au XVIIIe siècle.

Réserve foncière, elle a toujours subi de plein fouet l’essor démographique depuis plus d’un millénaire, reculant progressivement sous les assauts des besoins agricoles ou d’expansion urbaine.

Le travail du bois, quelques illustrations anciennes projetées

L’écobuage et essartage étaient l’essentiel de ce qui dégradait et surtout faisait reculer la forêt depuis l’aube de l’agriculture, avec une accélération au milieu du Moyen Age ; l’industrialisation, ensuite, dès les débuts de l’époque moderne, avec le bois nécessaire aux hauts fourneaux, va avaler des kilomètres carrés de forêt, le processus atteignant un paroxysme au XIXe siècle, avant le développement de l’usage du charbon et l’arrivée de la fée électricité. Cette déforestation a d’ailleurs provoqué d’importantes inondations, l’eau dévalant des pentes nues de nos montagnes sans pouvoir s’infiltrer dans les sous-bois, la dernière en date étant celle de 1910. Mais les pouvoirs publics ont d’emblée perçu les dangers et mis en place progressivement des mesures destinées à juguler le phénomène.

Il aura fallu attendre 1827, et la création du code forestier pour qu’enfin le massacre cesse. Le pâturage est interdit et une politique de reboisement est mise en œuvre. La révolution industrielle réduit les besoins en bois au profit de nouveaux matériaux. Les populations urbaines supplantent celles du monde rural. Sous le second Empire et la IIIème République le reboisement est massif. Le retour de l’Alsace à la France, en 1918, ne ralentit pas l’évolution, car les autorités allemandes étaient animées des mêmes intentions. Ces dernières avaient même instauré le réputé modèle prussien, avec cet alignement remarquable des arbres que l’on retrouve un peu partout, optimisant ainsi l’espace.

C’est donc avec une note optimiste que notre conférencier a conclu, soulignant que, contrairement à de nombreuses contrées de l’hémisphère sud, la surface forestière française a plus que doublé depuis la Révolution, évoluant depuis 7 millions d’hectares pour en atteindre aujourd’hui plus de 15 millions. A l’aube du XXIe siècle, la forêt retrouve donc un intérêt écologique, économique, voire récréatif.

Pendant des siècles, elle joua un rôle vital pour toutes les catégories sociales. Gageons que l’avenir qui lui semble promis sera désormais….florissant !

La prochaine conférence de la SHE se déroulera le 26 mars 2019 à 20h15, toujours dans la salle de la Régence. Nous croiserons l’histoire de Pierre de Hagenbach, bailli de Charles le Téméraire, chef de guerre et légende noire ayant marqué l’histoire de l’Alsace. Gabrielle CLAER-STAMM,  présidente de la Société d’Histoire du Sundgau, et auteure d’un ouvrage sur le sujet, nous exposera par le menu la vie de ce chevalier sundgauvien controversé.

Mme Claer-Stamm dédicacera d’ailleurs son livre après la conférence.

La conférence sera précédée de l’assemblée générale de la SHE, à 19h.


2 mars 2019 Tournoi des écoles de rugby à Ensisheim

9 mars 2019

Le samedi 2 mars 2019 a eu lieu à Ensisheim un tournoi des écoles de rugby du Haut Rhin, le second organisé par le RCE pour cette saison. Une rencontre sous un ciel plutôt clément : le calme avant la tempête !

Les équipes de U6, U8 et U10 se sont affrontés sur la stade de l’avenue Foch tandis qu’une rencontre des U4 entre le CRIG et Thann avait lieu au stade près du collège.

Tous réunis autour du ballon ovale !

Un grand merci à Jean Luc Schreiber pour les magnifiques photos !


Tournoi rugby à 5 Lunéville

9 mars 2019

Samedi 12 février, le RCE était présent au tournoi de rugby à 5 en salle organisé par le club de Lunéville.

Le RCE a fini meilleure équipe défenseuse après un tournoi riche en émotions !

Le tournoi en images:


Sa roule ! Sa roule !

7 mars 2019

Jeudi 21 février, une sortie de 53 km avec un ciel bleu, un léger petit vent, et 16°.

Direction la Coulée Verte, puis une pause café à Thann.

Jeudi 28 février, une sortie de 43 km avec des courageux pour affronter un vent de face,

beau temps, 20°. retour vent dans le dos et nous voilà équipé d’un moteur sur le vélo. Pause café au Kélian à Ensisheim.

Dimanche 2 février, 4 membres du Club ont participé à la Randonnée des Perces Neige organisé

par le Cyclo Club de Kingersheim. un beau circuit dans les vignobles de 69 km par une température de 10°, ciel mitigé et venteux.


Sorti du 14 février 2019

18 février 2019

En ce jeudi de la St Valentin, avec un super soleil nous sommes parti sur la route direction Soultzmatt.

Pas de vent une température de 11°, pour un circuit de 42 km afin de se mettre en jambe pour bien commencer la saison.

Un merci à ce qui étaient présents.


Recrutement maîtresse de maison été 2019

11 février 2019

Vous souhaitez travailler quelques heures par jour en compagnie d’enfants, sans pour autant faire de l’animation. Nous vous proposons un poste de maîtresse de maison, il s’agira de s’occuper des repas des enfants sur le centre de loisirs d’Ensisheim.

C’est un contrat de 3 à 4 heures par jour, 4 jours par semaine.


Recrutement animateurs été 2019

11 février 2019

Et voilà, l’aventure continue et il est temps de préparer le centre de loisirs de cet été.
Nous sommes donc à la recherche d’animateurs.  Si vous connaissez des personnes intéressées, n’hésitez pas à leur dire de nous contacter.


Remise du drapeau de Rhin et Danube

9 février 2019

REMISE DU DRAPEAU RHIN & DANUBE
A LA VILLE D’ENSISHEIM
LE 6 FEVRIER 2019

Le 20 janvier 1945, le Gal De Lattre de Tassigny, commandant la 1ère
Armée Française, déclenche la dernière phase de la bataille de la libération de
l’Alsace : la réduction de la poche de Colmar.
Au sud, l’action est confiée au 1er corps du Gal Bethouard. Elle est menée
sur un axe Cernay / Ensisheim. La résistance de l’ennemi est acharnée.
Les combats pour la libération d’Ensisheim débutent le 3 février et ils sont
menés par la 9ème D.I.C., commandée par le Général MORLIERE, épaulée par la
1ère DB du Gal Sudre.
Le 3 février au soir, Pulversheim est libéré, les éléments avancés français
s’infiltrent dans la cité Ste Thérèse à Ensisheim. On s’y bat toute la nuit. Les pertes
sont nombreuses. Le dimanche 4 au matin, les soldats des 6ème et 21ème RIC,
appuyés par le 71ème BGC et le 5ème RTM atteignent les bords de l’Ill où les
allemands ont fait sauter tous les ponts. Les quartiers de la rive gauche sont
méthodiquement nettoyés durant toute la journée du 4 et plus de 150 soldats
allemands y sont fait prisonniers.
Le lundi 5 au matin, les Français tentent de traverser l’Ill dont les eaux sont
gonflées par le dégel. Ils échouent à deux reprises. Les pertes sont lourdes. Le gal
MORLIERE désigne comme 3ème point de franchissement un coude faisant saillie
dans le bois de Réguisheim, plus au nord.
A 17 heures, la 5ème compagnie du 21ème RIC tente le franchissement à
bord de 6 canots pneumatiques. 3 de ces canots sont aussitôt détruits par l’ennemi.
Les autres parviennent à franchir et créent une tête de pont de l’autre côté. En soirée
le reste des forces françaises franchit à son tour l’Ill, et l’attaque se poursuit par le
nord d’Ensisheim.
Mais l’Ill déborde durant la nuit, entravant la progression. Finalement,
l’ennemi cède au petit matin, et c’est l’attaque générale décisive. Les hommes de la
9ème D.I.C. envahissent la ville et accrochent le drapeau français au sommet de
l’église de la ville, enfin libérée.
Ces combats auront causé la mort de 45 soldats et de 7 civils.
Une assemblée nationale porte Rhin et Danube sur les fonds baptismaux en
décembre 1945 et décline ce rassemblement en autant d’assemblées
départementales, dont celle du Haut-Rhin, présidée par M. De Turckheim.
La section d’Ensisheim est créée le 28 mars 1954. Son drapeau lui est remis
solennellement le 5 mai 1957 par le Général Gruss, qui, colonel, avait participé aux
combats à Ensisheim. Depuis lors, ce drapeau flotte lors de chacune des
commémorations militaires à Ensisheim et dans tout le Haut-Rhin. 8 Présidents se
sont succédés à la tête de cette section : Henri Furstenberger, Francis Triponney,
Charles Haefflinger, François Haas, André Selmersheim, Maurice Jactat, Marcel
Roesch et Yves Pluen.
Les activités de cette section ont été méticuleusement consignées dans un
livre d’or, dans les pages duquel on relève des signatures prestigieuses comme celle
de la Maréchale De Lattre de Tassigny, venue assister à une commémoration le 6
février 1970, mais aussi celle du Président René Coty, le 8 juillet 1957, le président
Georges Pompidou, de passage à Ensisheim le 27 juin 1970 ou encore du président
Valéry Giscard d’Estaing, le 27 mars 1976.
Malgré le décès du Maréchal De Lattre de Tassigny, le 11 janvier 1952,
l’esprit Rhin Danube n’a cessé d’animer tous les soldats regroupés sous sa bannière.
Néanmoins, le temps faisant son oeuvre, tous partent l’un après l’autre et les effectifs
se raréfient. C’est ainsi que le rassemblement national Rhin et Danube se dissout le
31 octobre 2005 en un lieu ô combien symbolique à Colmar. Le lien est cependant
encore maintenu quelques années par des centres départementaux regroupant les
derniers de ces glorieux combattants.
Et puis, comme tant d’autres, la section d’Ensisheim s’éteint, avec la
disparition du dernier libérateur, son dernier président, Yves Pluen, en juillet 2018.
Ne subsiste plus aujourd’hui que Jeanine Godey, son porte-drapeau, la fille d’un des
présidents, Charles Haefflinger, présente en ce jour solennel.
D’un commun accord avec les volontés du président Yves Pluen,qu’il avai tréitérées

temps de souffrances mais aussi de tant d’espérances, orphelin ou perdu, rangé
dans un endroit anonyme. Il nous faut aujourd’hui refermer le livre de cette épopée
héroïque et lui offrir une dernière sortie et un écrin digne de l’engagement de tous
ces hommes morts pour notre liberté en ces jours des 4,5 et 6 février, il y a 74 ans.
Le cycle s’achève donc là où a été écrit une de ses plus belles pages. Ici, en
Alsace. Ici dans la ville d’Ensisheim où sont tombés ces 45 héros, fauchés par la
folie humaine.Jeanine Godey, son dernier porte-drapeau, va donc remettre au magistrat de
la ville, cet étendard, une dernière fois déployé devant le monument leur rendant
hommage, devant les habitants reconnaissants, avant d’intégrer l’édifice ô combien
prestigieux de la Régence, où il demeurera pour l’éternité à nos côtés.


Cérémonie de la libération d’Ensisheim le 6 février 1945

9 février 2019

6 févier 2019

Grande cérémonie du souvenir en ce mercredi 6 février 2019 à l’occasion de la libération d’Ensisheim il y a 74 ans maintenant.

En présence de plusieurs personnalité Ville, Militaire, Gendarmerie,Pompiers,Clic, Croix Rouge ainsi que les représentante des associations d’Ensisheim.

Beaucoup d’Ensisheimois étais également présent.

A cette occasion fut remis à la Ville d’Ensisheim le drapeau de Rhin et Danube.(voir l’article qui suit)

.

 

 


Assemblé Général de l’UNC du 2 février 2019

9 février 2019

La section d’Ensisheim de l’UNC s’est réuni le samedi 2 février 2019 au Palais de la Régence, à l’occasion de son Assemblé Générale.

En présence des membres de la section du représentant de la ville M. TOMCZAK de M. KITTLER représentant la FAE (Fédération des Associations d’Ensisheim)

 

.

 

 


Cérémonie du Pilote Sergent Vincent.

9 février 2019

Samedi 15 décembre 2018 a eu lieu la cérémonie en la mémoire du pilote Sergent Vincent abattu lors de son passage au dessus d’Ensisheim en revenant d’une mission de bombardement.

Il a été toucher par la par les canons anti-aérien en poste à la prison.

Cette cérémonie se passe dans la foret de l’allemen à la Cité Ste Thérèse d’Ensisheim ou le Sergent Vincent s’est écraser.

Cérémonie rehausser par la présence en présence des élèves de Mme Roxana de l’école Jean Rasser.


Cérémonie du 8 mai 2018 à Réguisheim

9 février 2019

Mardi 8 mai 2018 à eu lieu à Réguisheim la cérémonie du souvenir  au monument aux morts.

Précédé d’une messe en l’église de Réguisheim, une foule considérable était présent pour cette cérémonie.

Plusieurs personnalité étaient présente à cette cérémonie ainsi que les Sapeurs Pompiers d’Ensisheim et Réguisheim.

La Croix Rouge était également présente.

 

 


Assemblé Général du Dimanche 3 février 2019

7 février 2019

Dimanche 3 février le Cyclo Club d’Ensisheim a eu son assemblée général au Palais de la Régence.

En présence du 1er Adjoint Philippe Krembel, M. Kittler président de la FAE, M. LAVALLARD du Codep 68, ainsi que M. SCHREIBER de L’ALSACE.

2018 fût une année riche en sorties malgré la chaleur, quelque membres on participé à la semaine Fédérale organiser dans les Vosges cette année.

Bilan Téléthon 2018 : 23 participants 20 cyclos on effectuer 800 km sur un circuit de 40 km. Un montant de 174€ à été récolté pour le Téléthon.

Effectif 2018 : 18 licenciés et 21 membres.

Un  total de 34909 km parcourue par nos valeureux cycliste !

 


Conférence à la Régence de Jean Marie NICK, le 29 janvier 2019

5 février 2019

« D’un donjon à l’autre »

Le cycle des conférences de la Société d’Histoire d’Ensisheim a repris le 29 janvier dernier dans la prestigieuse  salle de la Régence, fraichement rénovée, avec comme intervenant Jean Marie NICK, amateur des châteaux forts.
Le public est venu en  nombre pour écouter ce passionné du Moyen Age exposer son étude sur les différents types de donjon dont quasiment chaque forteresse était pourvue…
La variété de ces constructions, du nord au sud de l’Alsace, et au-delà (Lorraine, France, Europe) était liée à différentes affectations; de simple beffroi ou tour de guet, il savait aussi être un logis confortable…
Selon le choix de leur constructeur, et les exigences liées aux  terrains sur lesquels ils étaient construits, les donjons pouvaient être de forme ronde, carrée, ou pentagonale…et même heptagonale .
Tous avaient comme point commun le symbole de puissance et d’autorité de leurs occupants.
Nous pouvons encore au travers de nos balades, admirer, découvrir et rêver devant  ces témoins devenus parfois fragiles, d’une période  pour laquelle nous sommes toujours nombreux à nous passionner.

Pour plus d’infos, voir le site web qui permet désormais d’organiser ces ballades https://www.chateauxfortsalsace.com                                                        

Et pour ceux qui s’intéressent au château d’Ensisheim, il vous est possible de lire l’article sur le lien ci contre: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9751359v/f47.image

Le cycle des conférences va se poursuivre et le prochain rendez-vous est fixé au 26 février prochain, toujours à la Régence, avec M. Philippe JEHIN qui nous parlera de « La forêt, un espace vital, le regard d’un historien »


Saint Nicolas des petits rugbymens

10 décembre 2018

Samedi 8 décembre, Saint Nicolas et Père Fouettard ont rendu visite aux enfants du club de rugby et leur ont offert un présent à chacun afin de fêter la Saint Nicolas. Convivialité, manalas et chocolats ont été partagé par les petits et les grands !


Découverte d’un dépôt monétaire sur le site de l’ancienne école Baldé à l’été 2018

22 novembre 2018

Des fouilles on eu lieu récemment sur le site de la future médiathèque d’Ensisheim (anciennement école Baldé détruite à l’automne 2017), effectuées par « Archéologie d’Alsace ».

La Société d’Histoire d’Ensisheim y  a été associée dès le début des travaux, pour apporter des compléments documentaires, en particulier sur la construction de l’école primaire.

Des bâtiments anciens ont ainsi pu être localisés grâce à la mise à jour de fondations de maisons d’habitation, de fermes, de caves, de puits, latrines….

Vue aérienne des fouilles (Cliché Archéologie d’Alsace)

Des éléments témoignant du passage des hommes depuis le  Moyen Age ont été identifiés, et sont en cours d’étude (carreaux de poêle en faïence, outils, vaisselle…).

Tripode 17ème siècle (Cliché Société d’Histoire d’Ensisheim)

Vue générale du chantier (Cliché Société d’Histoire d’Ensisheim)

Les fondations d’une maison vers 1500 (Cliché Société d’Histoire d’Ensisheim)

Des « moules à cloches » ont également été mis au jour, dont on peut penser qu’ils ont servi lors de la construction de l’église vers 1860.

Vue générale du chantier (Cliché Société d’Histoire d’Ensisheim)

Moules à cloches (Cliché Société d’Histoire d’Ensisheim)

Mais une trouvaille exceptionnelle a été réalisée au travers de la mise à jour d’un dépôt monétaire composé en grande partie de thalers frappés à Ensisheim.

On peut rappeler qu’Ensisheim a disposé d’un atelier monétaire entre 1582 et 1634. Cet atelier, fondé par les Habsbourg, était alimenté par les mines d’argent des Vosges au moment de leur plus grand développement. Son emplacement précis est inconnu mais se situait dans l’actuelle rue de la Monnaie. Son activité a été très importante, avec par moments, plusieurs dizaines de milliers de pièces par an. Le fleuron de cet atelier était le thaler, une grosse pièce d’argent faisant suite à l’ancien florin médiéval.

La découverte effectuée provient sans doute d’une bourse (cuir ou tissu) dissimulée dans une cachette aménagée sous le plancher d’habitation. Elle est composée d’une soixantaine de thalers en argent, dont une vingtaine frappés à Ensisheim, les autres issus de divers ateliers habsbourgeois et germaniques. Il comprend également une centaine de pièces divisionnaires appelées « batz » (en alliage d’argent  et de cuivre), provenant pour la plupart de Murbach et Lure.

La période des monnaies trouvées (1618-1627) correspond aux débuts de la guerre de Trente ans (1618-1648) qui a ravagé l’Europe et décimé les populations. Ensisheim n’a pas été épargnée puisqu’elle a été à plusieurs reprises,  pillée, saccagée, rançonnée, brûlée…successivement par les Suédois, les Autrichiens, les Lorrains et les Français. Au sortir de la guerre, il n’y restait plus guère d’habitants et sur 300 maisons, seule une trentaine restait encore debout…

Vue du dépôt monétaire  (Cliché Archéologie d’Alsace)

On peut donc imaginer que durant ces temps d’incertitude, la personne, propriétaire du « trésor » mis à jour en juin 2018,  aura voulu dissimuler ses économies afin de les préserver des pillages possibles, et de pouvoir les récupérer, plus tard..

Nous savons désormais qu’elle ne les a  jamais retrouvés…

        


Assemblée générale saison 2017/2018

11 novembre 2018

Vendredi 09 novembre a eu lieu l’assemblée générale du club.

Le Rugby Club Ensisheim affiche de très bons résultats pour la saison 2017/2018 : le club a organisé le premier tournoi de rugby à 5 d’Alsace, il a également enregistré de très belles réussites en termes de festivités et biensûr les rugbymens, petits et grands s’entrainent durs et s’épanouissent dans leur sport favori.  Le nombre de licenciés est en hausse et de nombreux bénévoles contribuent à la vie du club. De belles perspectives sont également en vue pour 2018/2019 !

Merci au comité pour cette bonne gestion et pour la dynamique qu’il mène de main de maître.


Les joueurs de rugby 5 d’Ensisheim en tournoi d’Halloween à Illkirch

28 octobre 2018

Les joueurs de rugby à 5 du rubgy club d’Ensisheim ont participé le samedi 27 octobre à un tournoi de rubgy à 5 sur le thème d’Halloween au club de Rubgy d’Illkirch Graffenstaden. Ils se sont regroupés en 2 équipes et ont joué 8 matchs sur la journée. Au total, 10 équipes ont participé au tournoi.

Les résultats sont les suivants :

équipe The walking Rce : 4ieme
équipe Massacre au Rce : 3ieme

Félicitations à nos joueurs pour ces résultats et surtout pour leur bonne humeur tout au long du tournoi !

A bientôt pour de nouvelles aventures


Retour sur le tournois des écoles de rugby du 13 octobre 2018

15 octobre 2018

C’est par une journée d’octobre aux températures estivales que l’ensemble des jeunes rugbymen du Haut Rhin se sont retrouvés à Ensisheim pour une après midi de tournoi. Les matchs se sont enchainés pour les U6, U8 et U10. Ce tournoi a été l’occasion pour tous de tester les nouvelles règles du jeu établies par la fédération française de rugby. Les U6 et U8 ont ainsi testé le rugby au touché 2 secondes tandis que les U10 ont expérimenté une nouvelle version du rugby au contact.

Rien que pour le plaisir : quelques images de ce beau tournoi

Rendez-vous l’année prochaine pour le prochain tournoi organisé par le RCE. En attendant, si votre enfant souhaite tester le rugby, les entrainements ont lieu tous les samedis après midi à 14h au stade Foch. Et pour les adultes, n’oubliez pas que vous pouvez intégrer l’équipe de rubgy à 5 du club. Les entrainements ont lieu les samedis à 19h et aussi les mercredi à 19h15 !



Publié par Manuel Meyer sur dimanche 11 décembre 2016

Metéo sur ensisheim

Bonne fête aux :

La fête du jour sur votre site avec fetedujour.fr